A la manière de ... Lewis Trondheim

par Colin

publié dans Ma vie - en mieux

     Je me suis lancé un petit défi, sous forme de contrainte d'écriture.
Dans un chapeau j'ai placé 10 actions (Dire bonjour à la dame, Marcher sur les mains...).
Dans un deuxième, 10  noms d'auteur de bédé.

     Je tire innocemment des cartes des deux paniers et dois illustrer l'action à la manière de l'auteur pioché.
Aujourd'hui :"Aller chercher du pain" à la manière de Lewis Trondheim.



alamanieredetrondheim1.jpgalamaniere2.jpgalamaniere3.jpg
Voilà. Pour la couleur, faudra attendre.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Koulou 30/03/2010 10:35


fais attention quand même, souvent tes lettrages touchent le bord des bulles, et ça, style ou pas style, ça pique les yeux. Faut vraiment éviter, même si par ailleurs ton dessin est "fluctuant", ce
détail là lui, ne saurait pas l'être. De même pour les interlignes, ils faut qu'ils soient toujours de la même taille. Sinon ça donne un côté "maladresse de débutant" à l'ensemble de ta page. Alors
que sans ça, le côté un peu imprécis de ton dessin ne passerait pas lui pour une faiblesse, mais pour un aspec voulu du style.


l'ours blanc 25/02/2010 09:12


bien d'accord avec toi. le travail ne débouche pas toujours sur un salaire.

Demande a ta douce. quand la sage femme lui a dit

" hop en salle de travail "


Colin 25/02/2010 10:17


:)


l'ours blanc 24/02/2010 21:55


travail, travail ca payera un jour


Colin 25/02/2010 01:17


Ca dépend de quoi on veut être payé. Si c'est de satisfaction personnelle, c'est déjà très bien. Je n'en attend d'ailleurs pas plus.


l'ours blanc 24/02/2010 18:14


Plus un. Avec toutefois les memes remarques que koulou ca reste à la "maniere de".
C'est rassurant mais quand il faut passer sur tes propres idées c'est plus difficiles ( et c'est pour cela que je ne m'y colle pas personnellement. Heu si tiens!
Mais c'est une blague entre pote sur mes problemes de connection avec Free.

http://img85.imageshack.us/img85/4199/unourschezfreeiiivl9.jpg )


Puisque tu es sur des idée de contrainte et exercices; j'ai participé à un atelier d'écriture ou il y a avait ce type d'exercices ( un plan scénaristique)

tu prends un dico (le plus gros) et tu choisis au hasard par exemple le Xeme mot, de la colonne y.
Recommence 20 fois,
choisis 5 mots, fais 5 phrases par mot (25=5*5), écrit une histoire avec un début une fin precise.

Une fois ton histoire faite, fais un story-board et penses au moyens narratifs propre au cinéma ( puisque c'est l'art le plus proche de la BD) comme des cadrages, luniere, valeur d'échelle, champs
contre champs... en X planche sur une semaine.
L'image a une grammaire qui aide beaucoup a la comprehension de l'histoire.

Inside Maudite dyslexie en esperant avoir été claire


Colin 24/02/2010 21:45


Même réponse qu'à Koulou. ça ne me rassure pas de voir le gouffre qui sépare la maîtrise graphique de la personne dont on s'inspire et son minable traît
hésitant.

J'ai déjà fait ce type d'exercice d'écriture. Et réaliser des story boards, ça m'est déjà arrivé plusieurs fois.
La contrainte des 24h de la BD d'Angoulême est super interessante, ça fait deux ans que je tente le coup. Et je te conseilles si tu dessines de t'y inscrire. Le fait que les histoires sont muettes
rend ce travail, et la recherche du meilleur découpage passionnant.

Longue route


l'ours blanc 24/02/2010 17:34


Plus un. Avec toutefois les memes remarques que koulou ca reste à la "maniere de" c'est rassurant mais quand il faut passer sur tes propres idées c'est plus difficiles ( et c'est pour cela que je
ne m'y colle pas personnellement,heus si tiens mais c'est une blague entre pote sur mes problemes de connection avec libre.

http://img85.imageshack.us/img85/4199/unourschezfreeiiivl9.jpg )


Puisque tu es sur des idée de contrainte; j'ai participé à un atelier d'écriture ou il y a avait ce type d'exercices ( un plan scnaristique)

tu prends un dico ( le plus gros ) avec un de par exemple X eme mot, colonne y reconnance 20 fois, choisis 5 mots, fais 5 pharses pas mots, écrit une histoire avec un début une fin precise.

Une fois ton histoire faite, fais un story-board et penses au moyens narratifs cinématographique comme des cadrages , valeur d'échelle, champs contre champs... en X planche sur une semaine.
L'image a une grammaire qui aide beaucoup a la comprehension de l'histoire.


Colin 24/02/2010 21:45


plus deux tu devrais dire :)