Rabbit's beat

par Colin

publié dans Ma vie - en mieux

 

JB-02-copy-copie-1.jpg

JB-03-copy.jpg

 

JB-04.jpg

 

JB-05.jpg

 

 

JB-06-copy.jpg

scanJB-07.jpg

 

JB-08.jpg

 

scanJB-09.jpg

 

scanJB-10.jpg

 

 

scanJB-11.jpg

 

jb12 copyJB-ARCHIVE-copy.jpg



Commenter cet article

L'ours 17/01/2012 18:35

a bin si en pus y a les photo c'est que c'est vrai

Colin 13/02/2012 10:13







lemangedisque 17/01/2012 16:22

Qu'ils disent ceci ou cela, qu'ils trimbalent telle ou telle névrose, telle rancoeur m'importe peu...les lettres de noblesse se devaient d'être écrite ainsi, dans la sueur et le travail acharné,
nécéssaire celui là pour enfin y puiser la seule et unique source d'émancipation.

Colin 13/02/2012 10:12



C'est à l'oeuvre qu'on reconnait l'artisan.



lemangedisque 17/01/2012 11:52

Meuuuuuuuh non !! Jimmy n'a pas ( à ma connaissance ! ) touché le moindre crayon d'sa vie, j'ai juste imaginé c'machin !! Ton histoire aurait pu ressembler à l'un de ces zikos passant ces nerfs à
le brocarder ! ah ah !

ET pis j'en connais un d'd'extremiste du funk mec, bah il a VACH'MENT aimé !!

Colin 17/01/2012 15:52



Ok, scuze, j'avais pas percuté. Tu remercieras le funk addict.  Je pense que travailler avec un mec avec autant d'ego que JB ne devait pas être chose facile. D'ailleurs, c'est pour cela que
Maceo, Fred et Pee Wee ont fait leurs valises, à mon plus grand regret.



pierrot 17/01/2012 10:22

Grand malade !

Colin 17/01/2012 11:28



Mais oui !



le mange disque 17/01/2012 00:46

Voilà, c'est clair !! j'adore l'angle humoristique, car à force de narrer le monde dans lequel vivaient ces musiciens, ce à quoi ils étaient aguerris, on n'en oublie la dérision nécéssaire pour
décompresser..J'imaginai là, à la seconde qu'on ai retrouvé une planche de dessins éxaussés par Jimmy Nolen , dont on ne connaissait pas les talent de'illustrateur ( lol ) , mettant identiquement
en scéne le godfather, et qu'il aurait craint qu'un jour James ait pu les découvrir...MOUARF !!!!

Colin 17/01/2012 11:27



Tant mieux si ça te plait.


Même si j'ai la plus grande admiration pour la carrière musicale  du Godfather, je me suis permis de jouer un peu avec son image au risque de froisser les puristes.


Heureux de voir que les admirateurs de soul ne se comportent pas en ayatolas.


J'ignrorait pour le coup de crayon de Nolen.